Guidance parentale

La guidance parentale concerne particulièrement les parents :

  • de jeunes enfants, même s’il n’y a pas de diagnostic posé
  • d’enfants présentant un trouble du neuro-développement (TSA, TDA/H)
  • d’enfants présentant un trouble du comportement (TOP)
  • d’adultes présentant un handicap (déficience intellectuelle avec ou sans TSA)

Pourquoi travailler avec les parents plutôt que directement avec l’enfant ?

Pour ces enfants, il est bien souvent plus efficace de proposer un accompagnement aux parents qu’un suivi individuel. En effet, les parents ont la possibilité d’agir auprès de leur enfant au quotidien dans son environnement habituel, tandis que le psychologue n’interviendrait qu’une demie-heure tous les quinze jours au sein de son cabinet. L’enfant n’a souvent pas la capacité de transposer dans son environnement quotidien ce qu’il apprend en cabinet : le contexte est très différent et il n’a pas la maturité d’un adulte pour prendre le recul nécessaire. Lorsqu’il y parvient, ses efforts s’essoufflent s’il ne rencontre pas rapidement les réponses éducatives ajustées à son fonctionnement.

Les parents sont à la meilleure place pour favoriser des changements de comportement et le maintient de ceux-ci dans le temps. Cependant, ils ne possèdent pas de méthodologie fiable : les enfants à développement atypique ne répondent ni aux pratiques éducatives classiques qui sont transmises de génération en génération, ni aux pratiques d’éducation positive que l’on peut apprendre par la lecture ou en observant d’autres parents de la même génération. Ainsi, les parents reçoivent de nombreux conseils de leur entourage qui n’ont pas d’effet sur leur enfant. Ils finissent par s’épuiser et se sentir en échec dans leur rôle de parent.

L’objectif est de permettre aux parents d’acquérir de nouvelles compétences parentales. Les parents vont ainsi ajuster leurs pratiques éducatives aux besoins particuliers de l’enfant. Petit à petit, l’enfant adopte des comportements plus adaptés et les parents reprennent confiance en eux dans leur rôle éducatif.

Psychoéducation et mise en pratique

La guidance parentale comporte une part importante de psychoéducation. Les parents sont amenés à observer leur enfant pour mieux comprendre son fonctionnement. Si un diagnostic a été posé, les caractéristiques du trouble sont prises en considération. Plutôt que de proposer des solutions toutes faites, le psychologue explique à chaque étape les processus en jeu. Les parents sont pleinement actifs pour imaginer des solutions adaptées à la fois aux besoins de leur enfant, au contexte familial et à leurs valeurs éducatives.

Les parents sont également invités à réaliser des exercices d’entraînement entre chaque séance : cet entraînement concret est indispensable pour acquérir de nouvelles compétences et pour observer de réels changements auprès de l’enfant. La mise en pratique est progressive et personnalisée.

L’alliance de la psychoéducation et de la mise en pratique permet aux parents d’appliquer leurs nouvelles connaissances au quotidien de leur enfant. Elle favorise aussi l’autonomie des parents à long terme. En effet, lorsqu’un enfant a un développement atypique, nous pouvons nous attendre à ce que des difficultés se présentent régulièrement. Désormais, les parents se sentent équipés pour y faire face, sur le plan théorique comme pratique.

La guidance parentale peut avoir lieu en suivant un programme précis ou de manière libre. En général, je préfère commencer par un programme pour permettre aux parents d’acquérir toutes les bases de manière progressive et durable, puis, s’ils en ressentent le besoin, des consultations de suivi peuvent être organisées à un rythme espacé par la suite.

Le déroulement d’un programme de guidance parentale

La guidance parentale peut être réalisée à partir de programmes qui ont été éprouvés. Le nombre de séance, les thématiques et le type d’exercice ont été déterminé lors d’une phase de recherche. Les effets du programme ont été évalués : amélioration du comportement de l’enfant, diminution du stress parental, amélioration du sentiment de compétence parental.

Je propose deux programmes :

  • Programme d’entraînement aux compétences parentales (programme de type Barkley)
  • L’ABC du comportement d’enfants ayant un TSA (à partir de novembre 2021)

Avant de démarrer le programme, une première consultation est nécessaire pour me permettre de connaître votre situation, vos attentes et de déterminer si le programme y est effectivement adapté.

Le programme en lui-même se déroule en 6 à 12 séances thématiques, définies selon les besoins. Celles-ci sont idéalement espacées de deux semaines pour permettre la mise en pratique et maintenir la continuité. Les thèmes des séances sont présentés au début du programme.

En groupe ou en couple

En groupe, vous apprenez des expériences des autres parents et tissez des liens avec des familles qui ont un vécu similaire. Le coût est réduit, mais le créneau horaire peut être plus contraignant. Actuellement, je ne propose pas de groupe de guidance parentale.

En couple, l’accompagnement est entièrement personnalisé au profil de votre enfant. Nous suivons le programme correspondant au profil de votre enfant et prenons le temps de l’appliquer aux situations réelles que vous rencontrez.

La participation des deux parents est très vivement recommandée. Pour les familles recomposées, la participation conjointe des parents et des beaux-parents est recommandée. Cela permet de :

  • favoriser la cohérence éducative pour l’enfant,
  • favoriser l’équilibre de la charge éducative entre les parents,
  • permettre au couple d’évoluer conjointement,
  • permettre aux conjoints de se soutenir mutuellement.