Son calendrier : linéaire

Durant mon congé parental, je vous propose des articles liés à l’éducation et de petits outils concrets.

Nous avons déjà évoqué ici les repères temporels. Pour comprendre les courtes durées (de la minute à l’heure) nous avons fabriqué un Time-Timer qui indique visuellement le temps qui s’écoule. Pour se repérer dans la journée et commencer à lire l’heure, nous avons adapté une horloge en donnant l’information principale par l’aiguille des heures, en enrichissant le fond de couleurs pour repérer la progression du temps et en ajoutant des indices visuels pour marquer les moments forts de la journée.

A présent, nous nous intéressons à l’inscription de l’enfant dans une durée bien plus longue : l’année, composée de saisons, de mois, de semaines et de jours. Pour cela, nous nous inspirons d’un outil Montessori appelé aussi Poutre du temps. Celui-ci permet de visualiser simultanément toute l’année, contrairement aux calendriers classiques qui comportent une page par mois et fractionnent l’information.

Construire son propre calendrier linéaire

Vous pouvez trouver des idées de calendrier linéaire sur internet, parfois même un fichier pdf à télécharger, gratuit ou payant. Dans le commerce, la collection de Balthazar compte également un livre sur les repères dans le temps, avec en annexe une poutre du temps à construire.

Je vous propose ici ma version 2017 du calendrier linéaire, utilisable dès l’âge de 4 ans. Elle est au format Libre Office : modifiez-la selon vos souhaits ! Utilisez une police de caractère connue de vos enfants, et imprimez le document à l’échelle désirée (imprimez au minimum sur 7 pages). Si vous maîtrisez les formules, vous saurez aussi facilement l’adapter pour les années suivantes.

Ensuite, collez les feuilles sur du papiers cartonné. Si possible, évitez la plastification : ce serait tentant pour rendre l’outil plus solide et le faire durer toute l’année, mais il est nécessaire de pouvoir écrire ou dessiner dessus et coller de nouveaux éléments par la suite. Rendez-les feuilles solidaires à l’aide de scotch, et fixez le tout au mur. La plus grande difficulté pratique est justement là : trouver un mur suffisamment long pour afficher l’année sans discontinuité ! Comptez au minimum 1,80 m de longueur totale, à hauteur d’enfant (ou au-dessus d’un canapé) pour lire les jours dont la largeur vaut alors à peine 0,5 cm.

Ma version comporte des couleurs pour les mois, avec un gradient qui suit l’arc-en-ciel (comme pour l’horloge) pour signifier la continuité du temps.

Un outil vivant à compléter au fil de l’année

Pour le reste, l’idéal est de laisser participer les enfants pour le compléter, afin qu’ils s’approprient l’outil et soient acteurs dans la construction de leur représentation du temps. De grands repères peuvent être intégrés avec eux dès la mise en place du calendrier, et d’autres seront ajoutés au fur et à mesure du temps, afin de rendre l’outil vivant tout au long de l’année, et lié aux expériences vécues.

Les saisons ne sont pas colorées : avec votre aide, les enfants se feront un plaisir de coller sur cette ligne des éléments naturels ou des petits dessins coloriés par leur soin.

Chaque date comporte une ligne vide : colorier les vacances scolaires, inscrire des événements importants, coller des étiquettes pour les anniversaires, coller des photos et pourquoi pas déplacer quotidiennement une pince à linge indiquant le jour actuel !

Les enfants pourront spontanément chercher les dates auxquelles vous faites référence dans vos discussions, observeront les jours qui passent et les événements qui se rapprochent, tout en ayant une vue globale sur l’année.

 

Alors avec un peu de retard mais un bel outil, je vous souhaite une bonne année !